Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe professionnelle

Wangek assomme Gonzalez

Boxe professionnelle
Le 10 Septembre 2017

 

Le Thaïlandais Wisaksil Wanger, alias Srisaket Sor Rungvisai, a étrenné victorieusement son titre WBC des poids super-mouche en mettant K.-O. au quatrième round le Nicaraguayen Roman « Chocolatito » Gonzalez lors d'une revanche à sens unique, la nuit dernière à Carson (Californie).
 
 
Le fausse-garde asiatique (30 ans ; 1,60 m ; 44 victoires, dont 40 avant la limite, 1 nul, 4 revers) a terrassé le droitier de Managua (30 ans ; 1,60 m ; 46 succès, dont 38 expéditifs et deux échecs face à Sor Rungvisai) d'un crochet du droit à 1 minute 45 secondes de la fin de la quatrième reprise. Déjà, 42 secondes plus tôt, Gonzalez était allé au tapis. Srisaket avait détrôné de ce même titre Gonzalez en mars dernier au Madison Square Garden, à New York, en lui infligeant sa première défaite au terme d'un combat entaché par des coups de tête.
 
 
La décision partagée des juges avait créé une controverse, mais la victoire de samedi est nette et sans bavure. « Je me suis entraîné vraiment très dur pendant quatre mois parce que je voulais que tout le monde sache ce que j'étais venu faire », a déclaré le Thaïlandais au sujet du violent knock-out. « J'ai démontré que j'étais le meilleur combattant (super-mouche) au monde », a-t-il ajouté.
 
Inoue écœure Nieves
 
Dans un autre duel chez les rémunérés, le Japonais invaincu Naoya Inoue (24 ans ; 1,64 m ; 14 victoires, dont 12 avant la limite) a conservé son titre WBO des super-mouche en battant l’Américain Antonio Nieves (30 ans ; 1,63 m ; 17 succès, dont 9 expéditifs 2 nuls, 2 revers). Le champion a envoyé son challengeur au tapis dans le cinquième round et le coin de Nieves a décidé d'abdiquer à l’entame du septième opus. Le Nippon a profité de son premier combat pro sur le sol américain pour réussir sa sixième défense du titre. Il a démontré sa puissance au cinquième en touchant Nieves au corps, le faisant tomber sur ses genoux. L’États-Unien s'est relevé, mais la victoire semblait hors de portée et - après un sixième round au cours duquel Inoue était en parfait contrôle et se permettait même de narguer son adversaire - ses entraîneurs ne l'ont pas laissé retourner dans le ring au septième.

 

 

 

Share |