Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Boxe professionnelle

Hommage à Malik Cherchari

Boxe professionnelle
Le 06 Septembre 2017

 

Hommage. Le monde du paysage pugilistique tricolore se retrouvera samedi 9 septembre à Pont-de-Claix pour inaugurer un gymnase en mémoire de Malik Cherchari, un champion au grand cœur disparu bien trop tôt.
 
 
Il y aura du beau monde le 9 septembre dans cette commune située dans le département de l’Isère, en région Auvergne-Rhône-Alpes, lors de l’édition 2017 de son forum des associations. Ce jour-là, à 11 heures pétantes, Christophe Ferrari (maire et président de Grenoble-Alpes métropole), Julien Dussart (adjoint en charge de la vie associative, du sport et de l’animation de la ville) et la municipalité de Pont-de-Claix accueilleront tout le milieu français de la boxe (représentants de la Fédération, boxeur(e)s pros et amateurs retraité(e)s ou non, entraîneurs, promoteurs) pour inaugurer le « nouveau » gymnase des Deux Ponts, qui sera rebaptisé pour l’occasion sous le nom de Malik Cherchari. Agé de plus de 50 ans, le gymnase a subi un petit lifting durant l’été. La famille et les amis du regretté pugiliste pantois se joindront aux invités pour ce moment de grande émotion. « Malik était très fier de porter les couleurs de sa ville et de la France », nous a confié Linda, sa sœur, qui se démène corps et âme pour la parfaite organisation. Puis de poursuivre : « Parce que tout ce qui a fait l'homme qu'il est devenu, il l'a appris à Pont-De-Claix et en équipe nationale ».
 
 
Malik Cherchari était un boxeur de haut niveau né le 20 aout 1974. La boxe. Oui le noble art. Cette discipline qu'il a découverte à 20 ans pour partager la passion des grands frangins. Elle ne le quittera plus. Elle était faite pour lui. Nombreux auraient abandonné, laissé tomber se disant qu'on ne se lance pas dans une compétition aussi ardue si tard. Mais pas Malik Cherchari. Non. Pour lui,  plus le challenge était grand, plus il avait envie de le relever. L'abnégation et la persévérance étaient d'ailleurs ses plus grandes forces. Et ce sont ses forces qui l'ont porté jusqu'aux plus grandes compétitions de la discipline. « Quand je serai grand, je serai champion ! » Telle est la devise qui a accompagné Malik tout au long de sa vie. Et c'est bien ce qu'il fut, mais toujours de Pont-De-Claix, la ville qui l'a vu naître, puis grandir, puis voler de ses propres ailes jusqu'au sommet.
 
 
Roi de France des poids welters en 1996 à Lillers (Hauts-de-France), il faisait partie de la prestigieuse équipe de France génération Sydney où il était en concurrence avec le « grand » Willy Blain, champion du Monde dans les rangs amateurs à Bangkok en 2003. Lors des championnats du Monde à Budapest en 1997, Cherchari, un grand pote de Frédéric Esther, Ali Oubaali et Hussein Bayram, avait cédé d’extrême justesse pour la médaille en quarts de finale des super-légers, par vote préférentiel (5-5) des juges, face au Suédois Semalaka. Malgré cette gloire naissante, la pudeur et l'humilité qui le caractérisait n'avaient rien changé ni sa disponibilité pour sa famille, ni pour ses amis. Il restait et demeurait « Sosso », le fils, le frère, l’oncle et l'ami sur lequel tout le monde pouvait compter. Malik Cherchari a ensuite mené une brillante carrière (champion WBA-Intercontinental) chez les rémunérés, à Échirolles, enchaînant 16 victoires en 17 combats. Il marquait un point d'honneur malgré l'obtention dans la foulée de son titre WBA-Intercontinental, les entraînements intenses et les voyages aux quatre coins du monde à partager avec les jeunes pontois son savoir-faire et ses valeurs. C'est d'ailleurs en partie grâce à lui que de nombreux jeunes et moins jeunes de la ville se sont initiés à la boxe et aux autres disciplines qu'il enseignait. Ce savoir-faire qu'il partagera même après avoir pris sa retraite dans la salle de boxe qu'il avait ouverte avec la complicité de son frère Saïd, qui était aussi son meilleur ami. Battu par Brice Faradji pour le titre de champion de France des poids welters, le 24 mai 2003, Malik était un boxeur talentueux qui possédait un cœur de lion. D’une gentillesse extrême, il a laissé un énorme vide depuis son décès le 26 janvier 2013, à l’âge de 38 ans.
 
 
Le 9 septembre, c’est plus qu'un gymnase qui lui sera dédié. Malik Cherchari entrera officiellement dans le patrimoine de Pont-de-Claix et son nom continuera à s'inscrire dans le monde de la boxe. Il a réalisé son rêve, ses rêves. Il est et restera à jamais le champion de France, le champion de sa ville et plus que jamais, celui de nos cœurs.
 
Par Olivier Monserrat-Robert

 

 

 

Share |